Âne de Provence

Origine / zone d’élevage :

SFET APRO2Les écrits les plus anciens montrant l’importance des ânes dans le système
d’élevage ovin datent du XVe siècle. Ce système était basé sur la transhumance entre la Basse-Provence et les alpages de Haute-Provence, des Alpes et du Dauphiné.

Durant près de cinq siècles, ils ont été les acteurs essentiels de la transhumance des moutons en portant, grâce à des bâts adaptés, le matériel, la nourriture des bergers, le sel pour les brebis et même les agneaux nés en chemin.

Les bergers ont ainsi sélectionné un âne disposant d’une ossature solide pour porter les lourdes charges, d’un tempérament docile avec de bons membres pour parcourir les drailles.

L’utilisation du chemin de fer puis des camions a réduit considérablement leur rôle. De ce fait, l’effectif asin agricole recensé dans les départements provençaux (Bouches-du-Rhône, Var, Vaucluse, Alpes de Haute-Provence) qui s’élevait à environ 13 000 têtes à la fin du XIXe siècle est passé à 2 000 en 1956 puis seulement à 330 en 1993.

Reconnaissance : 

Dans les années 1990.

Nombre de naissances : 

En 2014 : 39 naissances
En 2013 : 37 naissances
En 2012 : 73 naissances
En 2011 : 74 naissances

Standard :

L’âne de Provence est un âne rustique, solide, à ossature forte.

© ANR âne de Provence

Taille : 

Mâle : 1m22 à 1m35
Femelle : 1m17 à 1m30

 Robe : 

La robe la plus typique est de type « gris tourterelle » (reflet rosé). Mais selon les sujets, le gris peut varier des teintes très claires aux teintes foncées, avec sur le dos une croix bien marquée, toujours présente. Ces différentes teintes de gris sont toujours uniformes, à l’inverse des robes « poivre et sel » des ânes de type andalou. Toutes les autres robes sont exclues.

Aptitudes & Utilisations :

C’est avant tout un âne solide qui ne craint pas de porter de lourdes charges. Son caractère (calme et patient), son pied sûr, sa conformation en font un excellent randonneur, même en terrain accidenté.

Il est particulièrement bien adapté aux terrains secs, c’est un débroussailleur assidu, qui peut entretenir des pare-feu…

Facile à dresser au bât, à l’attelage, à la monte … il est encore présent aux côtés de quelques bergers pour accompagner les transhumances.

Sources : IFCE, Association nationale de race, France Anes et Mulets.

En savoir plus sur : Âne de Provence

Association nationale de race :  ANR Ane de Provence Asinerie du Colombier 480 impasse de la Colombe 26750 Montmiral Tel. 04 75 02 78 83 Site web http://www.anedeprovence.org/