Trait Comtois

Origine / zone d’élevage : 

SFET ComtoisCheval de trait par excellence, ses origines remontent à la grande «race germanique» importée par les Burgondes au Ve siècle. Les étalons orientaux des espagnols occupant la Franche-Comté lui apportent la distinction qui caractérise toujours la race comtoise.

Alors principale richesse de la région, le cheval comtois sera utilisé au carrosse, pour la cavalerie (dragons), pour l’artillerie, et au trait divers. Il sera prisé par la Suisse et l’Italie et largement réquisitionné lors des guerres de la révolution, du consulat, de l’empire et de 1870. Ses effectifs diminuent alors dangereusement, il est ensuite menacé de disparition, victime de croisements variés.

En 1905, l’élevage se régularise et fait appel à l’utilisation de petits étalons ardennais bais, sans balzane ni en-tête.

La race comtoise, originaire de Franche-Comté, a gagné l’Alsace, la Bourgogne, le Massif Central, les Pyrénées et les Alpes.

De nombreux sujets ont été exportés en Espagne, en Belgique, en Hollande et en Allemagne.

Reconnaissance : 

La race trait comtois a été reconnue en 1919.

Nombre de naissances : 

En 2014 : 3593 naissances
En 2013 : 3824 naissances
En 2012 : 4016 naissances
En 2011 : 4176 naissances
En 2010 : 4529 naissances

Standard :

© ANCTC

Taille : 

Taille entre 1m 50 et 1m 65

Robe : 

Sa robe peut être bai ou de préférence alezan foncé ou cuivré, crins lavés avec un petit en-tête en évitant les larges listes.

Une robe alezan aux crins roux ou aubèrisée ou présentant des neigeures, exclut l’animal du standard.

Une liste supérieure à la moitié de la largeur du chanfrein exclut l’animal du standard.

Aptitudes : 

C’est aujourd’hui la première race de cheval de trait en France. Plus de 2500 élevages se répartissent notamment sur toutes les zones de massif, au climat rigoureux, et environ 800 étalons effectuent plus de 9000 saillies chaque année. L’orientation de la sélection dans la race se fait actuellement principalement par le biais des concours d’élevage.

Utilisations : 

Son utilisation en tant que cheval de travail est en plein développement, avec par exemple le débardage des bois, les travaux dans la vigne, etc. Avec un tempérament calme et brave, de l’énergie à revendre, et d’une grande élégance, il séduit également de plus en plus d’adeptes du loisir et des compétitions d’attelage.

© ANCTC

© ANCTC

Sources : IFCE, Association Nationale du Cheval de Trait Comtois, Association de Promotion du Trait Comtois.

En savoir plus sur : Trait Comtois

Association nationale de race : ANCTC nouveau

Association Nationale du Cheval de Trait Comtois

52, rue de Dole, BP 1919
25020 BESANCON Cedex

Tel. : +33 (0)3.81.52.50.46

Mail : anctc@chevalcomtois.com

Site web
http://www.chevalcomtois.com/